10/06/2007

L'étoile...

4

Une étoile qui resplendit,

Esseulée dans la sombre nuit,

Elle scintille dans le noir,

Mais n’obtient aucun regard.

 

Sauf celui de deux amants,

Qui la regarde au même moment,

Eloigné l’un de l’autre à cet instant,

Ne connaissant leurs liens envoûtants.

 

Celui de la découverte des étoiles,

Qui dans leurs yeux d’opales,

Contemplent la même lumière,

Se jure un serment involontaire.

 

Tous deux aspiré dans cette magnitude,

Elève leurs âmes dans les altitudes,

Celles de l’amour et de la passion,

Où nul être ne peut prévoir une trahison.

Ma plume.

18:22 Écrit par Piedro | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.